5594636637.8dd5717.718a7d5c0b534ba18496c5e0daead375

L’insomnie, voleuse de sommeil

Elle touche un Français sur trois

Insomnie quand tu nous tiens 😳… Si vos nuits sont agitées et vous en avez plus qu’assez de compter les moutons 🐑 ou de relire sans relâche la même phrase dans votre livre de chevet, sachez que vous n’êtes pas seul. En France, l’insomnie touche un individu sur trois !

N’en déplaise aux artistes de tous bords – poètes, peintres, écrivains – inspirés depuis la nuit des temps par la torture créative que leur inflige l’insomnie, elle reste avant tout l’un des grands maux du siècle.

De l’utilité du sommeil

Le sommeil fait partie intégrante de notre vie, il est même vital. On le constate à partir de la naissance et au fil de toute notre croissance. Un nourrisson 👶🏻 dort jusqu’à 18 heures par jour. Une personne âgée aura besoin, quant à elle, de moins d’heures de sommeil, en général entre 6 et 7 heures. Le sommeil est donc en constante évolution au fil de l’âge. Mais une chose est sûre pour tous, et à tout moment : il est essentiel à notre bien-être et à notre santé.

En effet, toute une série de fonctions physiologiques et psychologiques se déroulent pendant les heures de sommeil échappant à l’insomnie. A commencer par la digestion et l’élimination des toxines. En passant par la réparation tissulaire et la régénération cellulaire. L’hormone de croissance entre elle aussi en action pendant notre sommeil. D’ailleurs, pendant la nuit, c’est l’ensemble des cycles 🔄 hormonaux qui sont dûment remis à l’heure.

Enfin, les troubles du sommeil on un impact lourd sur notre santé cardio-vasculaire (hypertension, diabète, cholestérol, extrasystoles…). Autant dire que l’insomnie a de quoi nous voler un sacré butin et faire bien des ravages 😱 !

Heureusement, la naturopathie est là pour en rechercher les causes, toujours de façon holistique.

 

Les types d’insomnie

L’insomnie est un terme générique qui rassemble pourtant diverses réalités. Elle répond en effet à une véritable typologie qui appellera des solutions à adapter à chaque cas.

Distinguons quatre types d’insomnie :

-les troubles de l’endormissement,

-les réveils nocturnes,

-les réveils précoces,

-le sommeil non réparateur, bien connu du dormeur fatigué…

Nos heures de sommeil sont toutes aussi importantes les unes que les autres. Elles s’appuient, entre autre sur le bon équilibre entre différents neurotransmetteurs et sur notre horloge biologique.

Insomnie, une affaire d’hormones

Quand les neurotransmetteurs viennent à manquer ou sont déséquilibrés, c’est une faille qui fait la part belle à l’insomnie. De quels neurotransmetteurs s’agit-il ?

Le plus connu est probablement la sérotonine. Et pour cause : c’est à partir de cette hormone qu’est fabriquée, entre autre, la mélatonine, autre hormone impliquée dans nos douces nuits 😴. Relâchée sous l’effet de l’obscurité, elle coordonne les cycles de sommeil.

Ce que l’on sait moins, c’est que flanquée du précurseur de sérotonine qu’est le tryptophane et son principe actif le L-5-HTP, elle garantit la qualité de ces mêmes cycles de sommeil.

Une horloge biologique détraquée

Ces cycles définissent notre horloge biologique. Et à chaque cycle de 1h30 à 2h correspond une fonction réparatrice essentielle selon les médecines traditionnelles (chinoise et ayurvédique).

Ainsi, pouvons-nous établir une correspondance entre chaque cycle horaire 🕐et une fonction / un organe de notre corps :

  • les personnes ayant du mal à s’endormir entre 23h et 3h du matin souffrent probablement de troubles de la vésicule biliaire ou du foie. Ce cycle correspond en effet à la phase d’activité propice à ces organes.
  • Il en va de même pour les individus qui se réveillent en pleine nuit (3h du matin).
  • Les réveils entre 3h et 5h du matin sont souvent liés à un excès de mucosité dans les poumons, siège des émotions selon la médecine traditionnelle chinoise. Par ailleurs, les poumons sont un émonctoire en pleine activité dans cette tranche horaire.
  • Entre 7h et 9h du matin, l’estomac se met en marche.
  • Il est suivi par la phase de digestion entre 9h et 11h du matin. Pendant celle-ci, la rate transforme son activité digestive en énergie. Sur le plan psychique, elle est responsable de la concentration et de la mémorisation. Alors, à vos révisions et autres exercices de mémorisation et apprentissage !

Ces exemples précis décrivent une chronologie ⏳du fonctionnement de notre organisme, laissant comprendre d’emblée le rôle dévastateur de l’insomnie sur notre quotidien et la qualité de celui-ci.

La naturopathie au chevet de l’insomniaque

Heureusement, en tant qu’approche holistique, la naturopathie permet de prendre en considération toute la portée et les différentes typologies de l’insomnie de façon naturelle.

Le premier champ d’action sera, ne vous en étonnez pas, l’alimentation 🍽. Nous l’avons vu, le foie, le pancréas et l’estomac ont chacun leur rôle clé à jouer. En cas d’insomnie, nous préconisons un dîner anticipé par rapport à votre heure habituelle. Et, dans tous les cas, 3h au moins avant l’heure du coucher.

Lentille, riz complet et protéines animales légères (œuf, volaille, petits poissons) sont à privilégier au dîner pour un repas léger et éviter ainsi une digestion laborieuse (aliments transformés, viande rouge, plats en sauce, alcool, pain, fromage, etc.).

Certains aliments favorisent la sécrétion de sérotonine. C’est le cas de la laitue, des pommes de terre, du lait de coco 🥥, des noix… Accompagnés d’aliments qui apportent du magnésium, ils offrent une bonne résistance au stress, à l’anxiété et à ce fameux petit vélo qui commence à pédaler tout seul dans nos têtes au coucher du soleil…

 

La luxopuncture est une excellente alliée en cas d’insomnie. En effet, elle a pour objectif de libérer en profondeur les tensions, de favoriser un retour au calme et à l’apaisement. A la clé, un endormissement plus aisé et une diminution significative des réveils nocturnes.

Enfin, l’activité physique ⛹🏼‍♂️est l’ennemie jurée de l’insomnie ! A condition toutefois d’éviter tout sport favorisant le cardio le soir (cycling, step…), susceptible de faire monter votre rythme cardiaque et votre température corporelle. Mieux vaut privilégier une activité physique régulière afin d’avoir un bon niveau de sérotonine. Le yoga est une excellente solution car elle englobe aussi les techniques respiratoires favorisant l’apaisement. A ce propos, la pratique de la cohérence cardiaque permet d’atteindre un équilibre physiologique, physique, mental et émotionnel favorable au recentrage et à une réduction du stress quasi instantanée et durable.

En phytothérapie, je vous conseille les tisanes : camomille matricaire, valériane ou passiflore, par exemple.

Enfin, en aromathérapie, pensez à déposer deux gouttes de petit grain bigarade à l’intérieur de vos poignets  ou sur le plexus solaire afin de profiter pleinement de ses propriétés sédatives et d’un sommeil réparateur.

bysohealthy-naturopathie-yoga

Les médecines traditionnelles allient bien souvent un dysfonctionnement organique à une souffrance psychologique. Afin de soulager naturellement et tout en douceur, la méditation est un puissant allié. Elle permet de se poser et d’apprendre à mieux se connaître – dans nos peurs et nos joies. La pratique de l’écriture ✍️peut également aider – c’est le propre d’un journal de gratitude 🙏🏻, par exemple. Quelques mots déposés en fin de journée sur le papier nous aident à voir autrement la réalité. En cas de mal être profond et prolongé, ne pas hésiter à consulter un thérapeute spécialisé.

Vous l’aurez compris, plus que jamais l’insomnie répond au cas par cas. Il est donc essentiel de consulter votre naturopathe en amont de toute altération de vos habitudes ou intégration de nouvelles approches. Il sera le mieux placé pour vous apporter analyse et conseils et… vous aider à faire de beaux rêves ☺️ !

Portez-vous bien, restez chez vous et n’oubliez pas : pendant cette période de confinement, je reste à vos côtés pour les consultations via Skype, Facetime et téléphone.

Sonia

 

Sources photo : Canva, Dakota Corbin, Unsplash, Tracey Hocking, Dogikan Sahin, Toa Heftiba, Kinga Cichewicz, Mpho Mojapelo, Darius Bashar, Canva x 2, Unsplash

Comments (1):

  1. Bourrelier

    avril 26, 2020 at 7:58

    Bonsoir, je souffre de troubles de sommeil depuis 10 ans. Je me réveille 1 â 2 fois par nuit .. depuis qq années pour me rendormir je grignote ..
    Je suis preneuse de vos bons conseils afin de retrouver un sommeil réparateur. Je suis infirmière libérale. J’ai 44 ans. Mère de 2 adolescents
    Dans l’attente de vos nouvelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.