5594636637.8dd5717.718a7d5c0b534ba18496c5e0daead375
bysohealthy naturopathie céréales

Gluten dans la ligne de mire

Gluten des temps modernes

La scène n’a rien d’exceptionnel : autour de nous, nous entendons jour après jour quelqu’un annoncer qu’il arrête le gluten. Un peu comme on arrête le tabac, on élimine un ennemi de plus de notre santé. D’autant plus que les régimes « sans » (sucre, viande, poisson, fromage…) se multiplient tels une traînée de poudre. A tort ou à raison ? Faisons le point ensemble 🤓.

Au fil de l’évolution

Revenons un peu en arrière sur la poutre du temps. Car, il est vrai que nos ancêtres cueillaient et chassaient pour se nourrir : le gluten, protéine présente dans les céréales (blé, orge…) était tout simplement inconnu au bataillon. Ce n’est que bien plus tard que cette protéine a intégré notre régime alimentaire 🥘. Avant de devenir l’ennemi public numéro 1, elle a longtemps été le pain quotidien des générations précédentes. Et pour cause : un grain de blé ancien contenait 4 à 5%  de gluten.

Or, cette protéine résume à elle seule les bouleversements tant économiques qu’humains de nos sociétés modernes. Au fil du développement, il a fallu en effet nourrir de plus en plus de bouches, cultiver davantage, industrialiser et rentabiliser. Manger des céréales 🌾 est devenue une habitude annoncée comme saine ! Il suffit pour s’en convaincre de lire les énoncés sur les boîtes de « cornflakes » ou de regarder les spots publicitaires vantant les mérites de ces produits sous couvert d’équilibre et d’apport énergétique…

 

Gluten transformé

Afin de répondre à la demande croissante, il a fallu concevoir le « gluten moderne« . Celui-ci est issu de la transformation ⚙️ de son génome originel. Résultat ? Un grain de blé moderne contient jusqu’à 20% de gluten.

Inutile de préciser que ce pot-pourri de molécules génétiquement 🧬 modifiées – car il s’agit bien de cela ! – peine à se faire accepter par notre organisme et cause des désagréments. A fortiori lorsque l’on sait que les préparations à base de céréales (pâtes à pain, par exemple) font l’objet d’un ajout excessif de gluten. D’ailleurs, celui-ci se faufile à présent dans notre alimentation de façon de plus en plus insidieuse : pâtes, gâteaux, brioches, laits végétaux – vérifiez si ces derniers contiennent du sirop de blé… (Ce qui me fait penser à vous suggérer d’aller lire sur ma page Facebook l’article que j’y ai partagé la semaine dernière sur le décryptage des étiquettes.) Autrement dit, l’ennemi gagne du terrain en mode furtif.

Les individus à risque

Tout le monde ne réagit pas de façon égale face au gluten. Il est possible de distinguer trois catégories d’individus à risque :

1 – Les personnes coeliaques : elles souffrent d’une véritable allergie au gluten (à distinguer de la sensibilité, lire ci-après).

2 – Les personnes souffrant de maladies auto-immunes : le gluten peut dans certains cas être l’élément déclencheur de ces pathologies.

3 – Les personnes sensibles au gluten : la sensibilité dépend en règle générale de votre terrain et de l’état de votre flore intestinale. Chez ces individus, il n’y a pas d’augmentation d’auto-anticorps en réaction à l’absorption de gluten.

On retrouve parmi les symptômes les plus répandus les ballonnements, les migraines à répétition, l’alternance entre constipation et diarrhée, les douleurs articulaires diffuses, les problèmes cutanés ou ORL chroniques (nez qui coule constamment, otites, rhume des foins…).

Alerte immunitaire !

Les intolérances et la sensibilité alimentaires ont un lien direct avec la perméabilité intestinale. En effet, la porosité des intestins se traduit par le passage de fragments de protéines ou antigènes dans le sang. Notre organisme les considère comme autant d’ennemis à combattre et lance l’alerte ⚠️.

N’oublions pas que la barrière intestinale fait partie intégrante de notre système de défense immunitaire ! A la clé de cette attaque, réactions inflammatoires et maladies auto-immunes. Quand je vous dis que de la santé de notre intestin dépend notre santé globale !

 

bysohealthy naturopathie gluten

Solutions stratégiques

Fort heureusement , et comme bien souvent, nous pouvons être acteurs de notre mode de vie et cela grâce à des choix éclairés. Cela est d’autant plus vrai à présent que nous connaissons le profil de… l’ennemi 👹. Mieux armés, nous pouvons commencer par délaisser les produits de panification traditionnels au profit de ceux à base de céréales biologiques issues de variétés non transformées. D’ailleurs, à Bordeaux, la boulangerie Le Blé en Herbe travaille ses pains avec des céréales anciennes et au levain naturel.

Ou encore nous tourner vers le riz complet à la place des pâtes… Le régime de Seignalet, quant à lui, s’adresse plus particulièrement aux personnes atteintes de maladies auto-immunes. Il préconise un régime sans laitage et sans gluten, tous deux considérés comme des facteurs aggravants de la perméabilité intestinale.

Les légumineuses sont aussi une aubaine : sans gluten, elles appartiennent à une famille nombreuse et nous offrent donc un vaste choix et de la variété dans nos assiettes.

J’espère que ces informations ℹ️ vous aideront à mieux cerner le gluten, ses effets et les solutions stratégiques envisageables.

Avant de partir en campagne 👊🏻 contre le gluten et vous lancer dans l’adoption de tel ou tel régime, je vous encourage à vous tourner vers votre naturopathe. Il saura encadrer votre démarche et l’intégrer à une approche véritablement holistique.

 

Portez-vous bien !

Sonia Robino

+33 (0)6 82 31 59 91

———————————-
Crédits photos : 1 – Ryan Pouncy // 2 – Eddie Kopp // 3 – Andie Kolbeck // 4 – Markus Spiske // 5 – Lubo Minar // 6 – via Pablo // 7 – David Becker // 8 – Pixabay// 9 – Bence Balla Schottner  // 10, 11 & 12 Pexels //

 

 

Comments (2):

  1. Papou

    janvier 16, 2020 at 6:23

    Toujours aussi clair et convaincant, bravo ma Soso . Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.