5594636637.8dd5717.718a7d5c0b534ba18496c5e0daead375
bysohealthy naturopathie detox

Détox psychologique : à la bonne heure !

Cure détox à 360°

Vous le savez, la détox de notre organisme est un sujet qui me tient particulièrement à cœur 💚en tant que naturopathe. Il me semble tout aussi important d’aborder avec vous l’aspect culturel de la détoxication, ses origines et ses enjeux pour notre bien-être et notre santé psychique 😌. Or je me suis laissée dire que cette pause estivale est le bon moment 🕰 pour vous en parler.

Temps modernes

C’est un constat : nous vivons à 1000 à l’heure 🥵 et au rythme d’informations de plus en plus concentrées, partagées de plus en plus rapidement au l’aune du numérique. Autant de micro-informations et micro-événements qui nous parviennent sous diverses formes en simultané et rendent la détox nécessaire. Que nous les lisions, regardions, écoutions du début à la fin, n’a pas grande importance. En effet, il nous suffit parfois de lire un simple titre, un tweet de 280 mots, un mot-clé pour absorber l’essentiel, déclencher un mécanisme ⚙️… et en subir subrepticement les conséquences. A commencer par celles sur notre mental.

Le syndrome du FOMO

A force d’absorber ainsi les nouvelles, quelles qu’elles soient, nous devenons dépendants. De là, le syndrome du FOMO (Fear of Missing Out), cette peur 😨de passer à côté de quelque chose. Du dernier événement, de la dernière soirée, du dernier livre…

Résultat : notre cerveau est saturé, constamment en manque, nous sommes désensibilisés, à plat et perdons toute capacité d’analyse et de régénération .

Vive le JOMO!

Face à ce constat et à ses conséquences, voici venu le temps du JOMO ! Cet acronyme de Joy of Missing Out (la joie de passer à côté de quelque chose) et ses implications viennent rééquilibrer la balance ⚖️.

Notre perte d’énergie vitale peut avoir plusieurs sources – je vous en parle souvent dans ces pages : notre alimentation 🥗, notre terrain héréditaire, nos habitudes, nos activités physiques ⛹🏼‍♂️ et psychiques… et nos pensées 🙇🏻‍♀️ ! Celles-ci ont un rôle clé à jouer dans la reprise d’autonomie de notre cerveau. J’entends par là, qu’elles peuvent contribuer à le rendre plus disponible afin de stimuler notre organisme et son bon fonctionnement.

Le JOMO est une façon d’éviter la sollicitation excessive de notre cerveau (stress, rumination, émotions pénibles, suractivité intellectuelle, idéation…). Ce dernier, incapable de faire face, rejette le surplus sur les fonctions organiques de notre corps. Le système nerveux s’épuise, les organes se détraquent 😵.

Détox numérique

Dans ce contexte, pourquoi ne pas apprendre à… apprendre autrement ? Je dirais même, à mieux apprendre ou à pratiquer “l’ignorance sélective” ! Nous pourrions commencer notre phase de détox par le numérique. Désabonnons-nous des newsletters que nous ne lisons jamais, supprimons les apps que nous n’utilisons pas ou plus. Apprenons à éteindre notre téléphone 📱plus tôt le soir, à ne pas le consulter avant de nous coucher. Et à ne pas le consulter dès que nous ouvrons les yeux 👀 le matin. Et si nous pratiquions, par exemple, la relaxation ou la cohérence cardiaque à la place ? 😉

Notre cerveaux nous en sera reconnaissant 🙏🏻. Il pourra retrouver l’espace et le temps pour se régénérer.

Reprogrammer nos pensées

Et de là à reprogrammer nos pensées, il n’y a qu’un pas. Petit à petit, l’indépendance retrouvée, notre sens analytique s’en trouve plus aiguisé. Et notre cerveau 🧠 gagne lui en plasticité : il sera davantage capable de se régénérer, porté par nos pensées positives. A terme, la détox psychologique nous permet de mieux nous connaître, d’être plus (mieux) disponible pour nous-mêmes et donc pour les autres. A ce propos, je vous parlais sur Instagram de l’état de flow (à travers le podcast homonyme). Or, c’est justement cet état précieux de fluidité que nos pensées retrouvées nous permettent d’atteindre. Et qui dit fluidité mentale, dit aussi capacité d’adaptation accrue au quotidien.

Le yoga, grand restaurateur

Sur le parcours de la détox, le yoga 🧘🏼‍♂️ est un incontournable qui nous permet de nous poser pour mieux nous retrouver. Il existe différents types de yoga, à nous de trouver celui qui nous convient et saura nourrir notre corps et nos pensées.

Méditation en pleine conscience

Profitons aussi de cette détox psychologique pour nous essayer à la méditation en pleine conscience. Pensons à la pratiquer à l’aide d’un spécialiste qui saura nous guider pas à pas. Cette pratique saura nous ancrer dans le présent, la gratitude, les pensées libératrices et positives.

A nous le sommeil réparateur !

Petit à petit, grâce à ces différentes étapes vers la détox psychologique, nous serons aussi en mesure de dormir 😴 différemment. Et pourquoi pas de profiter d’un sommeil de qualité, véritablement réparateur ! Il s’agit du sommeil profond correspondant à une phase de lâcher-prise totale pour notre système nerveux. C’est aussi pendant cette phase – correspondant aux ondes Delta émises par notre cerveau – que nous nous rechargeons en énergie et que notre organisme accomplit l’élimination des déchets organiques. Autant dire qu’il s’agit d’un sommeil précieux s’il en est. C’est pour cette raison que la naturopathie s’attache à le restaurer grâce à ses nombreuses approches, parmi lesquelles la luxopuncture.

bysohealthy naturopathie lotus

“Patience est tout”

Vous l’aurez compris, la détox psychologique a tout pour plaire ! Pendant ces vacances, où que nos soyons, soyons véritablement présents au quotidien. Accordons-nous des parenthèses de détente 😌, arrêtons momentanément toute activité afin de laisser au cerveau et au corps la possibilité de mieux récupérer et appréhender l’espace et le temps. En cela, l’adage cher à Rainer Maria Rilke, ne peut être qu’une source d’inspiration supplémentaire à retenir : “Patience est tout” 😉.

Et si vous souhaitez prendre le chemin de la détox psychologique, je serai ravie d’être à vos côtés et de vous accompagner à chaque étape de ce parcours si enrichissant !

Sonia Robino

Source photos : Motoki Tonn, Marina Vitale, Tonik, Radu Florin, Robin Worrall, Chris J Davis, Maxim Ilyahov, Raul Varzar, Samuel Austin, Zohre Nemati, Damir Spanic, Carlos de Miguel via Unsplash.

Comments (2):

  1. Sonia Robino

    août 17, 2020 at 4:45

    Merci beaucoup Claudia.

  2. Claudia von Platen-Tillement

    août 17, 2020 at 2:23

    Super article , bravo Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.