5594636637.8dd5717.718a7d5c0b534ba18496c5e0daead375
oligo-éléments

Les oligo-éléments et la naturopathie

J’aborde souvent, lors de mes consultations et de mes ateliers, la nécessité de considérer les oligo-éléments lorsque l’on souffre de troubles chroniques. En effet ces micro-nutriments ont une importance macro ! Ils sont indispensables à notre bonne santé. Si l’on manque d’apports en oligo-éléments nous tombons malades 🤒. Ils sont essentiels à la vie.

Les carences en oligo-éléments sont caractéristiques de la fatigue chromique mais pas uniquement. Je vais alors vous expliquer en quoi les oligo-éléments sont fondamentaux et détailler le rôle spécifique de chacun au service de l’équilibre de notre organisme.

Le rôle des oligo-éléments

Il y a une différence entre les oligo-éléments et les minéraux (calcium, magnésium, phosphore, potassium, sodium, chlore). Les minéraux sont nécessaires à l’organisme en quantité pondérable (c’est à dire, plusieurs centaine de mg/jour). Ce sont des macro-éléments.

Les oligo-éléments sont essentiels en doses plus infimes, ce sont des micro-éléments. Notre organisme contient peu d’oligo-éléments mais ils jouent un rôle clé pour son bon fonctionnement. En effet les oligo-éléments contribuent au bon équilibre de l’organisme en intervenant dans de nombreuses réactions bio-chimiques et métaboliques. Ils participent notamment à l’assimilation et au métabolisme des aliments, ainsi qu’au renouvellement des tissus. De plus, ils renforcent les défenses immunitaires de l’organisme.

oligo-éléments

Notre alimentation devrait pouvoir combler nos besoins quotidiens en oligo-éléments. Mais les méthodes de l’agriculture intensive 👹 (insecticides, pesticides, raticides, etc..), le raffinage industriel (sucre blanc, riz blanc, pain blanc, etc..), l’appauvrissement de nos sols, la production forcée produisent des aliments de plus en plus pauvres en oligo-éléments. Nous sommes alors tous carencés. Ce qui veut dire qu’un déficit en oligo-éléments peut être à l’origine de maladies infectieuses.

En comblant nos besoins en d’oligo-éléments (un naturopathe saura déterminer nos carences et ainsi nos besoins) on peut ainsi soigner des rhino-pharyngites à répétition, on peut venir à bout de dermatoses (acné, eczéma, psoriasis, mycoses,..), de fatigue chronique, d’insomnie, de prise de poids, de pathologies hormonales, d’inflammations diverses (arthrose, arthrite, tendinite, rhinite, névralgie, polyarthrite, spondylarthrite, etc..). On constate ainsi le lien étroit entre apport d’oligo-éléments et bonne santé.

Les principaux oligo-éléments

Regardons alors le rôle de chacun d’entre eux et ce que leur carence peut entrainer ou leur apport rétablir.

LE FER

Un de ses rôles principaux est d’acheminer l’oxygène depuis les poumons jusqu’aux muscles et à l’ensemble du corps, sans apport suffisant en fer, l’oxygène manque. Résultat : on est fatigué, essoufflé au moindre effort, et également vulnérable aux infections 😷.

Les apports nutritionnels quotidiens conseillés sont de 9 mg pour les hommes, et 16 mg pour les femmes réglées, ces besoins sont doublés durant la grossesse et l’allaitement 👶.

On trouve le fer dans les abats, les viandes, le boudin noir, les volailles, le jaune d’oeuf, les coquillages, les légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots), les légumes verts, les fruits secs (dattes, raisins secs), les fruits oléagineux, les produits céréaliers complets.

LE CUIVRE

C’est l’un des minéraux les plus importants de l’organisme, il participe à la bonne qualité des cartilages et des os et à la lutte contre les infections. Il est nécessaire à la qualité de la peau, du tissu conjonctif. Quand on manque de cuivre on vieillit plus vite. Aussi, il facilite l’absorption du fer.

De nombreuses études montrent sur des modèles animaux que le déficit alimentaire en cuivre compromet l’immunité et augmente le risque d’infections.

Les apports nutritionnels conseillés se situent entre 1,5 et 3 mg/jour.

Contrairement au zinc sa carence est rare, son excès est fréquent, il faut y penser en cas d’hypermnésie, de crampes, de nervosité inexpliquée.

On trouve le cuivre dans les levures, les fruits secs et oléagineux, le germe de blé, les abats, les crustacés, les coquillages.

Le complexe cuivre-or-argent est à éviter en fin de journée si il y a un problème d’insomnie 😴

LE ZINC

Le zinc est, entre autres, indispensable au renouvellement cellulaire, au renforcement du système immunitaire, à la santé des os, de la peau, des ongles, à l’équilibre sexuel, à la fécondité, à la qualité des muqueuses, à la qualité de la rétine. Il est le co-facteurs de 70 enzymes 👐.

Les apports nutritionnels conseillés sont d’environ 10 mg/jour ; ces besoins sont accrus chez l’adolescent, la femme enceinte ou la femme qui allaite, et les personnes âgées.

Sa carence peut provoquer des troubles de l’olfaction, du gout, de la vision, des troubles hormonaux, stérilité, de l’acné, un vieillissement prématuré, des retards de cicatrisation, un ralentissement de la croissance, des troubles psychologiques (surtout si sa carence est associée à une carence en B6 et en manganèse).

Les aliments riches en zinc sont les huîtres, les abats, les crustacés, le jaune d’oeuf, les céréales complètes, les légumes.

⚠ À éviter absolument si cancer

L’IODE

L’ iode est un oligo-élément très utile pour l’organisme, en particulier pour la thyroïde, et sert à fabriquer diverses hormones, dont la thyroxine (hormone thyroïdienne qui peut être administrée lors d’une hypothyroïdie).

Nos besoins sont d’environ 150 microg/jour à l’âge adulte, l’iode est systématiquement ajouté au sel afin de prévenir les carences. La femme enceinte en a particulièrement besoin 💁

On trouve l’iode dans les algues marines, le hareng fumé, les crustacés, les coquillages, les poissons d’eau de mer, le cresson, le chou.

LE MANGANÈSE

Cet oligo-élément est indispensable à l’efficacité de la vitamine B1. Une carence en manganèse pourrait altérer les fonctions de concentration.

Le manganèse est nécessaire à la fécondité, à la fabrication du sperme, il entre dans la composition du cartilage. Si on en manque on a tendance à faire de l’arthrose. Sa carence peut favoriser Parkinson, il a un rôle dans les désordres psychiques liés à la schizophrénie.

Le manganèse intervient par un processus anti-histaminique dans le contrôle de la réponse inflammatoire. Chez les enfants une moindre susceptibilité à l’asthme est observée chez ceux dont le taux sérique en manganèse sont le plus élevé.

Nos besoins journaliers en manganèse sont généralement estimés entre 1 et 3 mg.

On en trouve dans les céréales complètes, le gingembre, fruits oléagineux, cresson, choux, céleri, ananas, mûres, myrtilles, spiruline 🌿.

⚠ À utiliser avec beaucoup de précaution, il peut réactiver un problème pris seul.

 ⚠ Le complexe manganèse-cobalt est contre indiqué si il y a hypertension.

 

LE SÉLÉNIUM

Le sélénium participe au fonctionnement d’une enzyme qui détruit les radicaux libres, ce qui en fait un allié de choix dans la lutte contre le vieillissement ✋ Il est considéré comme un anti-oxydant. Les apports quotidiens conseillés sont 50 à 60 microgrammes chez les adultes, et de 20 à 60 microgrammes chez les enfants.

Sa carence entraine des pathologies mammaires, des troubles du rythme cardiaque (il régule le rythme cardiaque), des mycoses cutanées et muqueuses, une mauvaise détoxination et détoxication hépatique.

On le trouve principalement dans la viande et les fruits de mer, noix du Brésil, ail, oignon, levure.

LE COBALT

Il est indispensable à l’équilibre nerveux. Si on en manque on devient spasmé. Il est nécessaire à la synthèse des globules rouges.

On en trouve dans les haricots secs, viandes, fruits de mer.

 ⚠ Le complexe manganèse-cobalt est contre indiqué si il y a hypertension.

 

LE CHROME

Il est indispensable au métabolisme des glucides, il facilite l’action de l’insuline et donc améliore la régulation du taux de sucre dans le sang.

Une carence en chrome peut entrainer une intolérance au glucose mais aussi du diabète. Une carence en chrome peut expliquer des fringales et donc participer à la prise de poids ⚖

Le chrome est amené par l’alimentation, car nous ne pouvons le synthétiser.

On le trouve dans le foie, levure, céréales complètes, fruits de mer, viande

LE MOLYBDÈNE

Sa carence peut favoriser certaines anémies.

Il est le co-facteur de 3 enzymes particulièrement actives au niveau intestinal, notamment en cas de candidose ou d’exposition à des toxiques ☠

Le molybdène intervient aussi dans la synthèse de la glutamine. Or la glutamine est indispensable pour la préservation de l’intégrité intestinale, pour la stimulation du système immunitaire local et la lutte contre le stress oxydatif.

Aussi l’administration de molybdène améliore les symptômes de l’hypersensibilité aux sulfites, dont les symptômes sont voisins à ceux de l’asthme : souffle court, toux, respiration sifflante, mais aussi bouffées de chaleur, yeux larmoyants, démangeaisons, nausées.

Les apports conseillés en molybdène sont de 30 à 50 μg/ jour. Ils sont en général largement pourvus par l’alimentation (pomme de terre, germe de blé, épinard, légumineuses, céréales, noix, foie, rognons, œuf (37,5 μg). Cependant les besoins augmentent en cas d’exposition à des substances toxiques (pesticides, sulfites…), en cas de maladies inflammatoires de l’intestin (Crohn), de malabsorption (maladie cœliaque et hypersensibilité au gluten, hyper-perméabilité intestinale), de candidose.

oligo-éléments

Les oligo-éléments en bref

Cette présentation des divers oligo-éléments est à la fois schématique et non exhaustive. Il s’agit de comprendre l’importance exceptionnel des oligo-éléments malgré la faible quantité ingérée. La thérapeutique par les oligo-éléments est très bien tolérée. Un naturopathe saura vous accompagner, ne vous lancez pas tout seul dans cette médication, « nous sommes un tout » et il est primordial d’analyser l’ensemble de nos systèmes pour cibler correctement nos besoins en oligo-éléments.

Aujourd’hui nos aliments (provenant de l’agriculture intensive) carencés en oligo-éléments, doivent nous inciter à consommer des fruits de mer (si on les supporte) qui sont exceptionnellement « chargés » en oligo-éléments.

Alors foncez sur les bienfaits que nous offre (à nouveau) la mer 🌊 !

So

Pour prendre rendez vous : sonia-naturopathe-bordeaux.fr

Crédit photo : www.pexels.com www.fotolia.com unsplash.com www.thinkstockimages.com

Comments (1):

  1. Papyrus

    août 30, 2018 at 7:53

    Complet , clair en bref didactique,
    C’est bien pour faire passer un message porteur sur la naturopthie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.