5594636637.8dd5717.718a7d5c0b534ba18496c5e0daead375
équilibre acido-basique

L’équilibre acido-basique & la naturopathie

Dans notre corps tout est une question d’équilibre et cela afin de nous maintenir en bonne santé. Notre organisme est parcouru de liquide (sang, lymphe, liquide intra et extra cellulaire, urine) qui ont un pH (Potentiel Hydrogène) variable allant de 2 à 14.

Le Potentiel Hydrogène est une mesure qui informe de l’acidité ou de l’alcalinité de ces liquides ou humeurs. Notre corps ne « supportent » que d’infimes écarts de ce pH, sinon notre santé peut être mise à mal 😷.

Regardons comment la naturopathie peut aider à maintenir cet équilibre acido-basique.

Comprenons dans un 1er temps comment fonctionne cet équilibre acido-basique. Nous verrons ensuite comment la naturopathie appréhende son dysfonctionnement à travers un réglage alimentaire et/ou un traitement naturel 🌱.

L’équilibre acido-basique et ses limites

équilibre acido-basique

Le pH est compris entre 0 (acide) et 14 (basique). Un PH de 7 est considéré comme neutre et donc équilibré.

Notre sang à un pH qui ne supporte que de très légères variations (de 7,32 à 7,42) sans quoi notre vie est danger 🚨. Heureusement notre corps possède plusieurs mécanismes qui vont savoir gérer les fluctuations de pH de notre sang.

Le pH de la peau est de 5,2.

Le pH urinaire se situe entre 6,5 et 7,5 : au delà ou en dessous cela révèle certains troubles.

La digestion possède plusieurs pH au fur et à mesure de l’avancé du bol alimentaire (= masse compacte des aliments ingérés, mastiqués et imprégnés de salive qui arrive dans notre tube digestif) et en fonction des aliments. L’estomac par exemple a un pH très acide alors que notre colon (la fin du tube digestif) a un pH plus alcalin.

Le pH qui nous intéresse tout particulièrement est celui des liquides intra et extra cellulaires et de nos tissus. Il peut être calculé par un test énergétique, mais le pH urinaire peut déjà nous donner une tendance sur l’équilibre acido-basique de notre corps.

Les effets de l’excès d’acidité

Le taux d’acidité du pH des urines du matin nous informe du niveau d’acidité de notre organisme. Plus le taux avoisine les 0, plus notre terrain est déséquilibré et tend à s’acidifier 🔥.

Or, nombreuses sont les conséquences d’un manque d’équilibre acido-basique sur notre organisme. Ainsi trop d’acidité peut développer :

  • Tendinite, crampe, troubles musculaires
  • Frilosité, fatigabilité
  • Nervosité, insomnie, troubles de l’humeur
  • Eczéma, acné, herpès
  • Migraine, aphtes
  • Ulcère gastrite, acidité gastrique
  • Rhumatisme, arthrite, arthrose, ostéoporose
  • Rhumes, otites et différentes affections ORL

Les différentes causes des troubles de l’équilibre acido-basique

Notre hygiène de vie sera déterminante dans le maintient de notre équilibre acido-basique. Si notre alimentation est trop acidifiante (et pas assez alcalinisante), notre activité sportive est trop intense, notre manque de sommeil, et même si notre système nerveux et psychique est perturbé. Les champs électro magnétiques, devenus indispensables à notre quotidien, viennent s’ajouter à la liste des éléments troublants notre équilibre acido-basique.

Il est donc judicieux d’analyser ces 4 paramètres (alimentation, sommeil, activité physique et psychisme) lors d’un bilan de vitalité 🔍 chez un naturopathe afin de définir un plan d’action individualisé pour rétablir cet équilibre acido-basique 🔄.

L’alimentation et l’équilibre acido-basique

Dans le domaine de l’alimentation 🍛 nous pouvons aisément identifier le processus qui acidifie notre corps et qui a pour 1ère conséquence la déminéralisation de ce dernier. En effet, pour neutraliser ces acides notre organisme va venir spolier dans ses réserves minérales, afin de tamponner les acides, ayant alors pour impact une déminéralisation générale.

Nos réserves minérales alcalinisantes se logent principalement dans les os, les cartilages, les dents. Nous voyons alors apparaître des troubles de décalcification, participant à l’apparition d’ostéoporose, d’arthrite, d’arthrose, de fracture, de tendinite, de névralgie 😣. Les produits laitiers, le sucre, les céréales raffinées, l’excès de fruits, le café, le thé, l’alcool, les sodas, les eaux gazeuses, les aliments transformés, industriels, la malbouffe sont des éléments qui acidifient notre corps et mettent à mal notre équilibre acido-basique.

Facteurs extérieurs et équilibre acido-basique

Notre état psychologique et émotionnel peut lui nuire à notre équilibre acido-basique. En effet le stress, l’anxiété, les pensées négatives, le manque de sommeil nous acidifient. La pollution atmosphérique et électromagnétique nous rend acides. L’activité physique intensive, en produisant de l’acide lactique en excès, participe à l’acidification de notre organisme. La déshydratation qui ralentit le nettoyage de notre corps par les reins nous rend acide. Aussi les drogues, les médicaments et le tabac nous acidifient considérablement 📛.

Mais une digestion laborieuse peut aussi perturber cet équilibre acido-basique. D’où la nécessité de réaliser un réglage alimentaire auprès d’un naturopathe en pointant les erreurs d’associations que l’on peut faire au quotidien (le miel avec un farineux, le fruits crus à la fin d’un repas, etc..). Les acides en excès peuvent aussi venir se loger dans les articulations, le tissu conjonctif, les muscles… abîmant ainsi lentement notre organisme.

équilibre acido-basique

Rétablir notre équilibre acido-basique

Mais il existe des solutions 😅 ! En évitant les produits acidifiants cités précédemment 🔝, mais aussi en consommant des aliments alcalinisants comme :

  • les amandes
  • les dattes
  • les bananes
  • presque tous les légumes (sauf artichauts, asperges, les choux de Bruxelles, les oignons)
  • les légume secs (ou légumineuses) : pois cassés, pois chiches, lentilles, sarrasin, millet, haricots blanc, haricots rouges, quinoa

Également, en privilégiant sa consommation de légumes crus (en tenant compte de sa tolérance aux crudités au niveau du colon). Nous pouvons participer à maintenir notre équilibre acido-basique en pratiquant une activité sportive modérée en plein air afin d’oxygéner nos tissus et d’améliorer les échanges intra et extra cellulaires. En participant à faire redescendre notre taux de cortisol (généré par le stress) avec des outils comme la méditation, la sophrologie, l’hypnose, l’EMDR, l’acupuncture, la cohérence cardiaque, la luxothérapie, le yoga, etc . En mangeant lentement et consciemment nous pouvons faire baisser le taux d’acidité des aliments, cela les rend plus alcalins. Certains produits naturels de supplémentation (le minorga, le lithothamne, l’ortie, les Sels Minéraux, le plasma Quinton, etc..) peuvent être très concluant pour rétablir l’alcalinité de notre corps.

Comme pour tout déséquilibre, avec une prise de conscience, une aide thérapeutique et un peu de patience, vous pourrez rétablir l’équilibre acido-basique.

J’espère vous avoir éclairé sur ce sujet et vous souhaite un bon (r)équilibre acido-basique ! 😉

So

Pour prendre rendez vous : sonia-naturopathe-bordeaux.fr

Crédit photo : www.pexels.com www.fotolia.com unsplash.com www.thinkstockimages.com

Comments (1):

  1. berrocal

    avril 18, 2018 at 11:48

    Très bon article, intéressant, complet et concis.
    L’équilibre est toujours précaire, et il nous oblige à nous remettre en question pour éviter de commettre des erreurs involontaires.
    Une fois de plus l’approche holistique de l’individu prend tout son sens, car comme tu le soulignes si bien, manger sain ne suffit pas si notre équilibre psycho-émotionnel est perturbé et vice et versa…Merci Sonia pour tes bons conseils et à très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.